INCENDIES

Association du Puech des Mourgues

Les incendies affectant le Puech des Mourgues

Un lourd tribut payé à l'incendie "de Fontanès" (30/31 août 2010)

 

L'incendie "de Fontanès" est le plus grand incendie de forêt de l'Hérault depuis 1973, date de la mise en oeuvre de la base de données Promethée. Le 30 août 2010, le taux d’'humidité était seulement de 12% et le risque incendie "très sévère". Parti du bois de Mussen, à la lisière Fontanès/Saint Bauzille, de nombreuses sautes de feu et des vents tournants n'ont pas épargné le Puech des Mourgues qui a brûlé en quasi-totalité.

2544 hectares ont été brûlés sur un parcours de Fontanès à Teyran, dont 90% de forêt méditerranéenne. 1012ha, soit 39% de la surface brûlée l'ont été sur le territoire de Saint Bauzille. Outre les dommages à notre commune, ce couloir de feu, parcouru régulièrement par des incendies d'ampleurs exceptionnelles, menace l'agglomération de Montpellier.

Les conséquences du passage du feu sont nombreuses, sur la faune, la flore, le sol…, avec la destruction de la strate arbustive au niveau du feuillage, du tronc, des racines. La végétation a payé un lourd tribut elle aussi avec une mortalité accrue en 2011 et 2012 des arbres qui n'ont pas brûlé lors de l'incendie.

 

 

 

Un incendie isolé?

La commune de Saint Bauzille a connu 3 gros incendies en 1970, 1989 (1835 ha brûlés sur un parcours identique, 900ha partis en fumée sur la commune) et 2010 (1012 ha communaux). Ces incendies d'ampleur hors norme se répètent tous les 20 ans, une fois la végétation pionnière de pin d'Alep et les taillis qui poussent à ses pieds suffisamment développés pour fournir une réserve de combustible importante. Est-ce que pour autant les départs de feu sont rares sur la commune? La base de donnée Prométhée recense en 40 ans 74 départs de feu, dont 20 incendies de forêt et 54 AFERPU (autres feux de l'espace rural et périurbain). Les surfaces incendiées sont néanmoins importantes : 7ha en 1978, 40ha en 1981, 5 ha en 1987, 57ha en 2003,

Ces chiffres démontrent le caractère récurrent des incendies, d'autant plus que la base Promethée ne permet pas de connaître les surfaces communales incendiées lors d'un sinistres qui n'a pas éclos sur la commune (dont par exemple celui du 30 août 2010). C'est la totalité de la superficie de la commune qui a brûlé en 40 ans (2022,2 ha sur 2152ha de superficie communale), sans comptabiliser l'incendie de 1970!

 

 

Patrimoine naturel

Missions

 

  • Oeuvrer à la protection du Puech des Mourgues (paysage et patrimoine naturel)
  • Mettre en valeur le site
  • Lutter contre le risque incendie
  • Réunir les habitants autour de la protection de leur cadre de vie